« Aujourd’hui le portrait » est la nouvelle rubrique d’UCOPIA qui permet de présenter les personnes qui font ce qu’est UCOPIA aujourd’hui, et pour cette première édition nous avons la joie de vous présenter Ousmane Ba, responsable du service support client.

Bonjour Ousmane, peux-tu nous raconter ton parcours ?

Bonjour, je m’appelle Ousmane Ba et je suis diplômé d’un MASTER 2 Informatique « spécialité Système Réseaux Mobility » à l’université de Nancy. J’ai ensuite travaillé chez Dassault Système en tant qu’ingénieur intégration puis au même poste chez Bluesafe. J’ai par la suite rejoint UCOPIA en 2008 comme Ingénieur R&D. Après deux ans de recherche et développement j’ai changé de poste pour devenir Ingénieur support technique. Service dans lequel j’évolue toujours actuellement en tant que responsable du service support client.

Peux-tu nous en dire plus sur ton poste et ton rôle ?

Comme mon titre l’indique, je gère l’équipe support client composée de trois personnes en France et cinq personnes en Roumanie. Ces derniers sont notre équipe 24/7, ce qui nous permet d’apporter un support à l’ensemble de nos clients ayant souscrit à ce service dans le monde, quelle que soit leur zone géographique.
L’équipe Support est au cœur du parcours client UCOPIA et nous mettons tout en œuvre pour répondre à leurs besoins. Mon rôle est de m’assurer que mon équipe soit réactive aux demandes de nos clients et fournisse un support de qualité, sur le fond comme sur la forme. Je suis également l’interlocuteur privilégié pour gérer les escalades au sein de l’équipe Support et vis-à-vis de notre équipe R&D qui se tient prêt à développer les correctifs si nécessaire, je peux être amené à me rendre sur site pour expertiser le sujet.
Le client étant au cœur des préoccupations de tous les services, je réalise un reporting hebdomadaire à l’équipe commerciale pour parler des expériences que nos clients rencontrent à travers leur utilisation de nos solutions et continuer d’enrichir notre offre de service.

A côté de ton investissement professionnel chez UCOPIA, j’ai entendu dire que tu avais un projet personnel qui te tenait à cœur ! Peux-tu nous en parler ?

Oui, j’en ai même plusieurs. Je suis président d’une association de ressortissant en France de mon village d’origine : Cascas au Sénégal dans lequel nous avons lancé un projet de construction d’un lycée général. Suite à un travail de longue durée, ce beau projet va voir le jour bientôt, puisque le chantier de construction devrait être fini en janvier 2018. C’est un projet qui coûte 274 000€ et il a été financé à 60% par le programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement entre l’état français et sénégalais, et à hauteur de 40% par les membres de l’association des ressortissants du village en France et dans d’autres pays. Ce projet me tenait à cœur puisque habitant là-bas je devais me déplacer pour étudier. Aujourd’hui je me rends compte que j’ai eu la chance de réussir, mais que celle-ci est due au travail et à l’accès à l’éducation de qualité que j’ai pu obtenir à Dakar et en France. J’ai envie d’aider mon village pour que les jeunes de celui-ci puissent étudier et avoir la chance de réussir à leur tour, car l’éducation est pour moi primordiale.

 

projet humanitaire lycée Cas-cas Sénégal

Maquette du projet de lycée à Cas-cas (Sénégal)

Je travaille également sur un autre projet qui me tient également à coeur avec Claire Loffler, on peut parler de projet humanitaire UCOPIA, car c’est une de mes collègues qui appartient à l’équipe Avant-Vente, et dans le cadre d’un partenariat avec des étudiants de Télécom Paris Sud. Nous sommes en train de mettre en place une médiathèque au sein du collège de mon village d’origine. Ces étudiants, en première année d’école d’ingénieur, travaillent sur ce dossier pour leur projet tutoré. Ils se mobilisent et recherchent des livres, ordinateurs ou encore du mobilier pour alimenter cette médiathèque. Ils vont ainsi voir des entreprises qui renouvellent leur matériel et tentent de récupérer tout ce qu’ils peuvent.Mon premier rôle a été de présenter le projet aux étudiants. Maintenant je les suis en tant que Tuteur et je supervise leur avancement. Avec Claire, nous espérons accompagner les étudiants à CASCAS en avril pour la livraison de ce qu’ils ont pu récupérer et l’aménagement de la médiathèque.
Je suis heureux de partager ceci avec une personne de chez UCOPIA, ce qui montre également les valeurs et la cohésion d’esprit présentent au sein de notre entreprise, il se peut que dans le futur il y ait de nouvelles missions de ce type et s’il doit y avoir un nouveau projet humanitaire UCOPIA, je serai le premier à l’encourager.

 Merci à Ousmane pour cette interview